JOBIC LE MASSON QUARTET (USA)

JOBIC LE MASSON QUARTET (USA)
Jobic Le Masson – piano
Peter Giron – contrebasse
John Betsch – Batterie
Rick Margitza- Saxo

JOBIC LE MASSON, débute son éducation musicale à l’âge de 7 ans au
conservatoire. Dès ses 16 ans, il s’expatrie aux Etats-Unis pour étudier la
théorie musicale et la composition à la Greenwich High School dans le
Connecticut. En 1987, il rentre à la Berklee School of Music à Boston et
après avoir obtenu un diplôme d’Ingénieur du Son et de Bachelor of Music,
il retourne en France ou il vit depuis 1990.
Jobic dédie son temps à la composition, l’arrangement et l’organisation de
concerts avec beaucoup de formations variées allant d’un Jazz traditionnel
à l’improvisation libre. On le retrouve dans plusieurs projets avec les
musiciens de la scène Parisiènne tels que Gwen Sampé, Benjamin Duboc,
Didier Lasserre, Aldridge Hansberry, Sebastien Buchholz, Rasul Siddik, Amy
Gamlen, Alexandra Grimal, Jean-Jacques Avenel, ainsi que des musiciens
de passage tels que Roy Campbell, Hanah Jon Taylor, Jeri Brown…. Il joue
aussi avec François Thébèrge, Makoto Sato, Antoine Paganotti, Lucien
Johnson, Daniel Erdman, Steve Potts, Thomas Kpade, Michael Felberbaum,
Karl Januska, Jean-François Pauvros, Sylvain Guérineau. C’est dans son trio
avec Peter Giron et John Betsch que son travail est principalement centré.
Après des années de free, c’est avec JOHN BETSCH et PETER GIRON qu’il
décide de monter ce trio, en 2003. Entre eux l’improvisation s’impose de
toute évidence, guidée par des instincts communs et complémentaires. Un
piano puissant mais discret, tout en nuances, avec un jeu concentré sur les
médiums ; une section rythmique pétillante, toujours prête à relever un défi sans casser les lignes de fond des compositions. Sans contrarier les subtilités du trio acoustique, la palette rythmique découvre par moments des pulsations rock marquées par un sens
de la formule réitérée sans lourdeur ni redondance.

PETER GIRON, né le dans le Bronx en 1952 est un bassiste et contrebassiste de jazz.
Il étudie la basse, la contrebasse, l’alto et le violon au Princeton College of music dans le New Jersey puis débute sa carrière dans
les orchestres de jazz locaux et devient musicien professionnel aussi bien à la basse qu’à la contrebasse dès l’âge de 16 ans. Il se produit ensuite dans des spectacles de Broadway et sur la scène new-yorkaise avec différents musiciens, dont Charles Earland et John Purcell pour plusieurs tournées des U.S.A..
On l’a vu très présent sur la scène jazz française et internationale aux côtés de musiciens comme Archie Shepp, Charles Earland, John Purcell, Luther Allison (avec qui il enchainera les tournées pendant 5 ans et signera 2 albums), Kurt Elling, Dave Liebman,
Rhoda Scott, Hal Singer, Kirk Lightsey, Sarah Morrow ….
Son oreille absolue, son jeu de contrebasse profond, son sens du swing en font un accompagnateur hors pair et un soliste inspiré.
Depuis, toujours très actif, il se produit avec diverses formations locales et américaines dans les clubs de jazz parisiens.
En 2008, il sort l’album Hill avec Jobic Le Masson et John Betsch.
Il a enseigné au conservatoire à rayonnement régional de Montpellier et officie désormais à l’American School of Modern Music où il enseigne l’harmonie, le solfège, la théorie ainsi que la basse et la contrebasse.

JOHN BETSCH est né à Jacksonville, (Floride) dans une famille musicale. Sa mère est organiste et pianiste dans une église et sa
sœur aînée deviendra soprano lyrique. Il commence la batterie à l’âge de neuf ans, et débute professionnellement en 1963 à Nashville, aux côtés de l’organiste Bob Holmes et du trompettiste Louis Smith. De 1965 à 1967, il étudie à la Berklee School of Music de Boston, Massachusetts, puis à l’Université du Massachusetts à Amherst, sous la direction d’Archie Shepp et de Max Roach. John Betsch devient ensuite à son tour enseignant à l’Université d’Amherst, et prend part à des programmes éducatifs pour
les détenus des prisons de ce même État. En 1974, il se produit au Newport Jazz Festival aux côtés de Max Roach.
Il s’installe à New York en 1975, enregistre et se produit avec, entre autres, Jeanne Lee, Abbey Lincoln, Dewey Redman (tournée en 1979), Archie Shepp, Abdullah Ibrahim et Mal Waldron.
En 1985, Betsch s’installe à Paris et devient le batteur attitré de Steve Lacy. Il joue et enregistre aussi avec Mal Waldron, Sarah Morrow, Jim Pepper et Claudine François.
John Betsch est un batteur à la frappe sèche et précise, et sa maîtrise de la polyrythmie en fait l’un des héritiers directs de Max Roach.

RICK MARGITZA est né le 24 octobre 1961 à Détroit, Michigan, aux États-Unis.
En 1988, il s’installe à New York, où il joue notamment avec Miles Davis.
Entre 1989 et 1991, il enregistre pour le label Blue Note. On le voit notamment aux côtés de Eddie Gomez, Tony Williams, Bobby Hutcherson, Maria Schneider, McCoy Tyner et Chick Corea. En 2003, il s’installe à Paris et se produit avec Martial Solal, François
Moutin, Louis Moutin, Ivan Paduart, Ari Hoenig, Jean-Michel Pilc, Franck Amsallem, et Manuel Rocheman. Il fait partie du groupe Moutin Réunion quartet comme saxophoniste ténor.
Il se joindra aujourd’hui au Trio de Jobic Le Masson, pour former un quartet détonnant!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s